Opération Grand Site de France en projet

L’esprit Grand Site de France…

Des paysages emblématiques : La Baie de Somme, la montagne Sainte-Victoire, le Marais poitevin… voici quelques-uns des Grands Sites de France, qui bénéficient d’une très forte notoriété et d’une attractivité particulière : ce sont pour la plupart les « trois étoiles » des guides touristiques.

Des sites protégés

Les Grands Sites de France labellisés ou en projet ont en commun d’être des sites classés au titre de la loi du 2 mai 1930 sur

La protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque.

L’esprit des lieux

Sublime ou pittoresque, grandiose ou intimiste, subjuguant ou apaisant, chaque Grand Site dégage un « esprit » qui lui est propre.

Un réseau

Le « Réseau des Grands Sites de France » poursuit l’ambition de mettre la préservation de « l’esprit des lieux » au cœur de leur action. Afin que chaque visiteur, aujourd’hui et demain, puisse vivre, à son tour, « l’expérience du lieu »…

Des défis partagés

  • La préservation et la restauration de paysages fragiles et attractifs
  • L’organisation intelligente d’une fréquentation intense qu’il faut gérer et maîtriser
  • La promotion des valeurs du développement durable

Un Grand Site de France, c’est un équilibre fragile, c’est pourquoi ils nécessitent une gestion active, de proximité, assurée par les collectivités locales, complément indispensable à la réglementation mise en œuvre par l’Etat.

Quelle approche du tourisme dans les Grands Sites de France ?

Aujourd’hui, le ressort du tourisme, c’est la création d’un lien réparateur, c’est l’enrichissement du lien à l’intérieur du groupe qui voyage, c’est un temps sacralisé et rêvé. Le visiteur doit être en mesure d’éprouver une émotion esthétique et une volonté d’évasion, de divertissement, d’apprentissage, de connaissance, d’enrichissement…

La structure gestionnaire du Grand Site de France s’attache donc à travailler, non seulement avec les acteurs privés du tourisme (hôteliers, guides, réceptifs, tours opérateurs…) présents sur le territoire, mais aussi avec les habitants et d’autres acteurs hors du champ du tourisme. Elle enrichit l’expérience du visiteur et, ce faisant, contribue à la création induite d’une offre marchande essentielle à l’économie du territoire.

Un label exigeant

Ce label appartient à l’État, qui l’a déposé à l’Institut national de la propriété industrielle en 2003. Il est géré par le Ministère en charge de l’Écologie et inscrit au code de l’environnement :

Le label Grand Site de France peut être attribué par le ministre chargé des sites à un site classé de grande notoriété et de forte fréquentation. L’attribution du label est subordonnée à la mise en œuvre d’un projet de préservation, de gestion et de mise en valeur du site, répondant aux principes du développement durable. Le périmètre du territoire concerné par le label peut comprendre d’autres communes que celles incluant le site classé, dès lors qu’elles participent au projet. Ce label est attribué, à sa demande, à une collectivité territoriale, un établissement public, un syndicat mixte ou un organisme de gestion regroupant notamment les collectivités territoriales concernées. La décision d’attribution fixe la durée du label.

Ce label est un label sélectif et exigeant. Il est attribué pour une durée de 6 ans, après avis de la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages, et du Réseau des Grands Sites de France.

Grand Site de France en projet

 « Canal du Midi du Malpas à Fonséranes »

Une concentration d’un grand nombre de sites remarquables

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×