Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Actualités  > Une gestion de plus en plus rigoureuse payante

Une gestion de plus en plus rigoureuse payante

 
Des communes qui poursuivent leur mue, un soutien aux métiers de la mer, ce territoire confirme sa pertinence.

Pour son avant dernier conseil de l’année, La Domitienne a épuré ses comptes, présentant les dernières modifications de l’acte budgétaire.

Dans le cadre du Plan Performance intercommunal, pour lequel La Domitienne aide ses communes à réaliser des projets structurants, en dégageant une enveloppe globale de 10 millions d’euros, l’année 2016 aura vu l’avancée marquée de certains d’entre eux. A Lespignan, la requalification du centre ancien, l’aménagement et la mise en accessibilité du centre de Maureilhan, la naissance d’un nouveau quartier à Montady, la création d’espaces publics et la rénovation de rues à Maraussan, la construction d’un espace jeunesse, le réaménagement de voies, à Cazouls, des espaces publics, l’aménagement du presbytère, du city stade à Colombiers, sont quelques uns de ces projets financés.

Autre sujet mis au vote, l’ouverture dominicale des commerces de Colombiers, permettant selon la loi Macron, l’ouverture jusqu’à douze dimanches dans l’année.

Toujours en recherche de partenariat coopératif, La Domitienne créée une nouvelle passerelle avec le monde de la mer. Associée à l’agglo du Grand Narbonne, elle a répondu à l’appel à projet européen, via La Région, pour soutenir des projets conduits par les acteurs professionnels des filières pêche et aquaculture.

Evoqué aussi le projet de parc éolien à Lespignan, qui verrait l’implantation de cinq éoliennes, au lieu-dit Saint Aubin. L’enquête publique arrivée à son terme, révèlera la légitimité du projet. Pour Jean-François Guibbert, le maire, c’est une opportunité à saisir, générant des recettes fiscales supplémentaires et quelques emplois.

Enfin en clôture de séance, le président Alain Caralp a présenté le rapport des observations faites par la chambre régionale des comptes, sur la période 2009 à 2014. « Pour La Domitienne, c’est une première et pour nous c’est une chance, car cela nous a permis de nous mesurer aux bonne pratiques et nous mettre en ordre de marche. »

Le président a salué la réponse collégiale qui a été faite avec son prédécesseur, Michel Bozzarelli. « Ce rapport est loin d’être négatif, sur les points faibles, on est en train d’y remédier, la mutualisation est en marche, les compétences exercées avec plus de rigueur, suivant un plan pluriannuel. Mais je relève aussi les points positifs, nos charges de gestion maîtrisées, les indemnités des élus en baisse et des marges de manœuvre générées par l’ancienne mandature, qui nous permettent d’envisager l’avenir avec sérénité. »