Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Actualités  > Travaux d’envergure dans les déchetteries

Travaux d’envergure dans les déchetteries

 
Extension et modernisation pour Nissan-lez-Ensérune et Cazouls-lès-Béziers.

Depuis fin août, valse des camions et des pelleteuses : les travaux de réhabilitation des deux déchetteries du territoire de La Domitienne s’accélèrent et se poursuivront jusqu’en début d’année prochaine. Devenues ces dernières années exigües et limitées pour développer de nouvelles filières, les travaux s’avéraient indispensables, au regard de l’augmentation de la population.

9 filières, bientôt davantage

Neuf filières ont été mises en place et de nouvelles sont attendues. Les tonnages parlent d’eux-mêmes : 150 tonnes de déchets verts en août, 180 tonnes de gravas ou encore 80 tonnes d’encombrants, sur ce même mois. Après travaux, le site de Cazouls aura triplé et celui de Nissan doublé, le nombre de quais sera multiplié avec 5 quais supplémentaires à Cazouls et 3 de plus à Nissan.

Plus sécurisées et mieux contrôlées

« La réhabilitation est globale au-delà de l’extension, le système de circulation interne sera révisé, avec un sens unique, pour une plus grande sécurité des agents et des usagers et une vidéo surveillance installée. Le système de contrôle, par badgeage permettra de mieux filtrer les entrées, car rappelons-le, les déchetteries sont au service des Domitiens exclusivement » précise Sébastien Vidal, coordonnateur des déchetteries, à la tête d’une équipe de neuf personnes.

Sebastien Vidal et ses agents.
Sebastien Vidal et ses agents.

Opérationnelles en début d’année

Pendant les travaux, l’activité continue, avec une plus grande vigilance, car la fréquentation ne faiblit pas. Pour l’heure, le planning est respecté, aussi le site de Cazouls serait-il opérationnel en décembre et celui de Nissan le mois suivant.

La Domitienne a remporté un appel à projet national lancé par l’ADEME qui lui a permis de bénéficier d’une subvention de 200 000 €, complétée par celle du Département de 270 000 €, pour une enveloppe globale de 1,100 millions d’euros.