Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Vivre en Domitienne  >  Transition Energétique  >  2.Interview du Président Alain Caralp  > Tous concernés par la transition énergétique

Tous concernés par la transition énergétique

 
La collectivité a lancé son Plan climat air énergie territorial et entend bien agir. Son président Alain Caralp justifie cet engagement.

Est-ce le nouveau combat de La Domitienne, apporter sa pierre à l’édifice pour lutter contre le changement climatique et toutes ses conséquences qui en découlent ?

Alain Caralp : Le changement climatique a un impact croissant sur l’activité économique, la cohésion sociale et la qualité environnementale. C’est un constat qui nous oblige à agir. Toutes les politiques publiques sont impactées, logement, déchets et ses traitements, santé, mobilité, nous devons apporter une réponse collégiale et des solutions en adéquation. C’est pourquoi nous avons répondu à l’appel à projet lancé par l’ADEME et la Région Occitanie. Cette aide précieuse va nous permettre d’élaborer un projet exemplaire. Parallèlement on a lancé une démarche de labellisation Cit’Ergie, au niveau européen.

Combien de temps vous donnez-vous, pour mettre en application ce plan ?

Dès à présent, nous mobilisons tous les acteurs de notre territoire, économiques mais aussi associatifs, sociaux et tous les habitants de bonne volonté, qui voudront venir enrichir le débat d’idées. Ensuite, après l’adoption du plan défini pour six ans, on entrera dans la phase d’action. Je veux faire de ce défi, une opportunité de développement durable pour notre territoire, mais avec l’aide et le soutien de tous, dans un grand élan de concertation.

Quels en sont les objectifs ?

Nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre, pour cela on doit disposer d’un état des lieux des plus précis sur notre territoire, des émissions de gaz et de polluants, de la consommation énergétique, des réseaux de distribution et de transport des énergies et des énergies renouvelables. Et lorsque notre stratégie sera définie, on pourra élaborer un plan d’actions. Mais dès à présent, on agit, par exemple en prenant la compétence de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (Gemapi) ou en installant des bornes de recharge électrique dans nos communes.

Avez-vous le sentiment que c’est une chance pour ce territoire ?

Totalement, c’est même une opportunité, celle de développer de nouveaux emplois spécialisés, sur de nouvelles filières, générant des ressources financières, tout en améliorant la qualité de vie de nos habitants.

Comment allez-vous sensibiliser vos citoyens ?

Nous venons de recruter une chargée de mission, qui va suivre ce dossier à tous les stades, de la concertation au plan d’actions. Je ne saurais trop vous engager à prendre contact avec Emmanuelle Halm et à rejoindre le groupe citoyen volontaire, qui participera à la démarche. Une belle aventure nous attend, tous ensemble.

04 67 90 40 90 / e.halm@ladomitienne.com