Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Actualités  > Pas d’augmentation de la fiscalité des ménages

Pas d’augmentation de la fiscalité des ménages

 
Les ménages seront préservés et les nouvelles compétences bien maîtrisées.

La préparation budgétaire est un exercice délicat et essentiel dans la vie de la collectivité, car elle donne les orientations du futur budget. Les élus ont donc fait leur choix, le rapport sur les débats d’orientation budgétaire (ROB) a été approuvé à la majorité en conseil communautaire le 8 février.

Conséquence de la loi NOTRe, le rapport a mis en perspective le contexte économique national, notamment avec les baisses de dotations de l’État aux collectivités territoriales. Malgré ce contexte, le président Alain Caralp s’est voulu rassurant en annonçant le maintien des taux de la fiscalité des ménages et de la taxe des ordures ménagères, la maîtrise des dépenses courantes et l’absorption des nouvelles compétences, tourisme et développement économique, de façon équilibrée.

Le budget de La Domitienne s’arrêterait autour de 12 992 000€ € de dépenses de fonctionnement. En dépenses d’investissement, l’enveloppe s’établit à 3 811 000€ et dans le cadre du programme pluriannuel d’investissement dans les communes à 3 749 000€.

Sur les opérations d’investissement on relève l’étude à réaliser sur la cave oenotouristique de Maraussan, le financement de logements sociaux, l’installation de recharges pour les véhicules électriques dans les communes, le renouvellement de véhicules du pôle Environnement, une première provision pour le plan Climat, air énergie territorial, mais aussi la modernisation des deux déchetteries.

La capacité de désendettement de La Domitienne est favorable, elle est de 7 années. Son taux est inférieur de plus de 6 points au taux moyen des collectivités locales, en 2016.