Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Actualités  > Les besoins des familles domitiennes analysés

Les besoins des familles domitiennes analysés

 
Le diagnostic enfance jeunesse réalisé pointe les atouts et les carences du territoire


Pour mieux cerner les besoins et anticiper pour le futur, La Domitienne a lancé en 2015 un diagnostic sur son territoire en matière d’enfance et de jeunesse. Un portrait social réalisé par le cabinet Aseo, en collaboration avec la Caisse d’allocations familiales, a analysé l’évolution de la population et a permis d’identifier les besoins réels des familles.

L’ensemble de ces données présenté aux élus va aider à définir les orientations et les stratégies d’une politique enfance-jeunesse, pour les années à venir.

Le territoire est identifié comme un territoire attractif, avec un taux d’évolution démographique supérieur à celui de l’Hérault, où les besoins en mode de garde collectif iront en croissance et font apparaitre dès à présent un manque de places et un déséquilibre entre les communes. Suite à l’enquête lancée, 402 familles domitiennes ont répondues, révélant certaines pratiques. : le mode de garde collectif est privilégié, même si la satisfaction des familles à l’égard des assistantes maternelles et la qualité du service rendu par le RAM (Relais des assistants maternels) font grimper le taux de satisfaction à 83%. L’enquête révèle un nombre suffisant d’assistantes maternelles sur le territoire.

Des ados difficiles à capter

Les élus attentifs lors de la présentation du diagnostic
Les élus attentifs lors de la présentation du diagnostic

Sur l’analyse de l’accueil de loisirs au nombre de sept, c’est dans la tranche d’âge des 7/12 ans que la fréquentation est la plus forte, provoquant une saturation dans certaines communes de La Domitienne. Le public adolescent, difficile à capter, reste une problématique générale. Les espaces jeunes tels qu’ils existent sont en décalage avec une culture jeune qui a évolué, conclut l’enquête.

Le diagnostic révèle le lieu le plus fréquenté par les familles, c’est la médiathèque.

Dans les activités périscolaires, 3 enfants sur 4 pratiquent une activité sportive, tandis que 42% d’entre eux s’adonnent à une activité culturelle, révélant que la médiathèque est sans conteste l’espace culturel le plus fréquenté, par les familles et leurs enfants. _