Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Informez-vous | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
  • Augmenter la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
Accueil  >  Vivre en Domitienne  >  La gestion des déchets  >  Trier et recycler  > Le devenir des emballages

Le devenir des emballages

 

Après le tri sélectif…

Aujourd’hui, le tri des déchets est rentré dans les mœurs… Il se pratique de plus en plus et de mieux en mieux. Mais une fois triés, que deviennent nos déchets ?

Le recyclage nous permet d’économiser des matières premières. Pour l’ensemble des emballages ménagers recyclables, une seconde vie est possible. Sont concernés tous les emballages plastiques, les briques alimentaires, le métal, le carton, les journaux et magazines et le papier qui sont déposés dans le bac jaune.

Que deviennent nos emballages ménagers recyclables ?


L’acier se recycle à l’infini (aérosols, boites de conserve). Après avoir été fondu, il est utilisé pour fabriquer de nouveaux objets (emballages, voitures, chariots…). 1 tonne d’acier recyclée = 1 tonne de minerai de fer économisée.

L’aluminium (canettes) se recycle à 100% et indéfiniment. Après refonte, il sert à fabriquer des pièces pour l’automobile ou des semelles de fer à repasser…

Les briques et le carton sont recyclés en papier sanitaire ou en papier cadeau. Leur recyclage est limité à une dizaine de fois.

Les plastiques sont broyés pour obtenir granulés et paillettes puis recyclés.
En polyéthylènes : bouteilles d’eau, sodas mais aussi flacons de liquides alimentaires et produits ménagers, tuyaux de protection pour câbles, mobiliers urbains, bacs à fleurs, bidons, bacs de collecte….

En fibres textiles : boîtes à œufs, fibres de rembourrage pour couettes ou anoraks.

Le verre est recueilli dans les colonnes d’apport volontaire destinées à cet effet. Il est ensuite conduit vers les verreries où il sera broyé puis refondu. Le verre est recyclable à l’infini.
Avec une bouteille de verre, je peux fabriquer la même bouteille de verre.

Le papier : en France, moins d’un papier sur deux est trié. Biomatériau par excellence, la fibre qui constitue le papier se recycle jusqu’à 5 fois en papier journal. Trié, il est expédié dans une usine de recyclage. Là, il subit trois transformations.
Le pulpage : les fibres cellulosiques sont déliées afin d’obtenir une pâte.
Le nettoyage de cette pâte pour en éliminer les impuretés et la désencrer.
Le blanchiment qui permet d’obtenir une feuille blanche et neuve, prête à l’emploi.
Etalée puis séchée, la pâte est transformée en feuilles, qui sont mises en bobines, pour être envoyées aux papetiers.